La structure de la peau

La peau est structurée en trois couches principales : L’épiderme, le derme et l’hypoderme. Le tout est recouvert par deux fines couches de protection. Mais, voyons l’anatomie de la peau plus en détails :

Le film hydrolipidique

Le film hydrolipidique est la fine pellicule protectrice se trouvant à la surface de la peau. Ce film est composé de cellules de peaux mortes, de sueur, d’eau, de kératine et de sébum. Il joue le rôle d’ « imperméable », puisqu’il va empêcher la pénétration de substances étrangères et va réduire l’évaporation d’eau vers l’extérieur. Votre peau reste ainsi hydratée.

La couche cornée

La couche cornée est la couche supérieure de l’épiderme. C’est la plus résistante.

L’épiderme

Il est composé de fibres élastiques et de tissus conjonctifs. C'est la couche la plus externe de la peau. Celle qui est en surface. (epi=dessus, derma=peau).

Le derme

Il constitue la couche la plus épaisse de la peau et est traversé par de nombreux vaisseaux et nerfs. Il héberge également les glandes sudorales et les follicules pilo-sébacés.

L’hypoderme

Appelé également tissu adipeux, il contient des cellules graisseuses, mais aussi des substances nutritives et du liquide.

Les fonctions essentielles
de la peau

La peau est un organe qui remplit cinq fonctions essentielles

La protection

La protection vis-à-vis de l’extérieur : traumatisme physique, traumatisme chimique, agression bactérienne et radiations.

Le maintien de la température du corps

Le maintien de la température du corps : principalement grâce à la microcirculation cutanée et à la transpiration.

La régulation du métabolisme

La participation à la régulation du métabolisme général : par le biais du réseau sanguin du derme.

L'Immunité

Un rôle dans l’immunité : grâce à des cellules immunitaires compétentes et indispensables.

Le toucher

Un rôle dans le toucher : grâce à un réseau de cellules nerveuses qui renvoient l’information à votre cerveau.

Pourquoi existe-t-il différentes couleurs de peau ?

Tout d’abord, il faut distinguer les différents facteurs tels que le facteur génétique, le facteur métabolique et le facteur environnemental.

adn

Le facteur génétique va influencer la concentration de mélanocytes dans l’épiderme. Les mélanocytes sont des cellules qui produisent un pigment appelé la mélanine. Lorsque la mélanine est présente en grande quantité, la couleur de la peau est plus foncée. À l’inverse, dans les cas de vitiligo, c’est la destruction de ces mélanocytes qui entraine la dépigmentation de la peau de façon locale.

Coeur

Le facteur métabolique concerne la présence dans le sang d’une quantité importante de molécules qui colorent la peau. Un exemple très probant est la jaunisse. Une maladie qui touche principalement les malades du foie dont la forte production de bilirubine a pour conséquence l’apparition d’un teint jaunâtre chez les malades.

Le facteur environnemental est caractérisé par la consommation de compléments alimentaires, ou encore par l’utilisation de produits cosmétiques fortement enrichis en pigments : le carotène, que l’on retrouve dans la majorité des auto-bronzants. Mais, le principal facteur colorant reste, bien évidemment, le soleil. Il a le pouvoir de convertir dans un premier temps la mélanine présente dans notre organisme et dans un second temps d’augmenter sa production par les mélanocytes. Cela a pour effet de colorer davantage la peau.

Nos produits